Revue de presse - La Meuse 07 décembre 2022

Revue de presse - La Meuse 07 décembre 2022

Les Bulldogs de Liège ont ramené la Coupe à Liège en dominant Herentals, comme lors de l’inauguration de la patinoire olympique de la Médiacité. Les Liégeois ont livré un match parfait et l’ont emporté 5-1 ce samedi soir.
 
Ambiance de folie samedi soir dans la patinoire olympique de la Médiacité à Liège lorsque Jordan Paulus, le capitaine liégeois des Bulldogs de Liège, a brandi la Coupe de Belgique devant 1.500 personnes.
 
Comme annoncé, les Bulldogs ont fait vivre l’enfer du Longdoz à leur éternel rival, Herentals, tenant du trophée en 2019 et 2020 (pas de Coupe en 2021 en raison du coronavirus), qui cette année n’a pas eu voix au chapitre.
 
Une présentation des joueurs à l’Américaine, la Brabançonne, un show de quatre danseuses entre chaque tiers-temps et le puck en or pour gagner une télévision : la fête a été totale.
 
Dès le départ, les Bulldogs ont indiqué clairement leurs ambitions et ont trouvé l’ouverture par Bryan Henry, assisté de Bryan Kolodziejczyk et Jordan Paulus. Herentals démarrait en force le 2e tiers-temps mais le gardien canadien des Bulldogs, Troy Passingham, se montrait intraitable et était sauvé par son poteau. Contre le cours du jeu, Lester Brown, assisté d’Oscar Delbrassine, doublait la mise. Puis les Liégeois profitaient d’une perte de puck de la défense anversoise pour aggraver le score par Bryan Kolodziejczyk bien servi par Alex Bremer. Et en fin de tiers-temps, le même Bryan plaçait le puck dans la lucarne sur un service de Trnka. Dans le dernier tiers-temps, Herentals changeait de gardien mais cela n’avait pas d’influence pour les Bulldogs qui le sollicitaient très souvent et qui profitaient d’une supériorité numérique pour signer le 5-0 par le capitaine liégeois, Jordan Paulus, assisté de Michaël Distate. Et à 2 minutes de la fin, Herentals sauvait l’honneur.
 
Jordan Paulus pouvait brandir la Coupe remise par le président de la Fédération et par Michel Faway, président de Liège Sports, avec sa vareuse de hockeyeur.
 
« La Coupe revient à la maison. Il faut savoir qu’un match parfait comme on l’a fait, cela arrive rarement en hockey. Je pense que c’est le travail de toute une équipe, d’une famille qui a tout donné. On récolte ce qu’on a semé. Toute l’année, on a bossé comme des dingues et cela fait du bien. Notre gardien, Troy, c’est une machine, c’est lui nos fondations. Avec une fondation pareille, on ne pouvait que gagner. C’est une bûche. Je vais ramener la Coupe chez moi et on va réaliser le doublé », annonçait Jordan Paulus.
 
« Je suis super heureux ! On attendait cette victoire depuis 4 ans. C’est énorme. Je sentais bien que les joueurs étaient super motivés, qu’ils avaient vraiment faim de victoire. Ils en avaient marre de perdre tout le temps contre Herentals. Chacun a tout donné et c’est vraiment merveilleux pour le club des Bulldogs, pour la Ville de Liège. C’est vraiment magnifique », savourait Olivier De Vriendt, le président des Bulldogs.
 
« C’était un match presque parfait. Tout le monde a respecté le système de jeu du coach. Cela fait 2 ans que j’attendais cela, à Liège avec mon frère et devant ma famille et nos supporters. Un 1er titre à Liège, c’est un vrai bonheur », se félicitait le meilleur buteur de la série, Bryan Kolodziejczyk, auteur de 2 buts en finale.
 
« On a livré un gros match contre Herentals, comme c’est toujours le cas. On a bien respecté les consignes du coach : chacun devait garder son homme et sa place. Les Anversois étaient bloqués et n’avaient aucune option », analysait Mihaël Distate.
 
Plusieurs anciens Liégeois étaient présents : Pascal Auger, Frédéric Schoumacker, François Raymond, le gardien Arnaud Crémer et bien d’autres. La fête pouvait commencer !